Accueil     Présentation     Historique     Culture de la Vigne     Nos Produits     Localisation     Nous contacter

 

 

Tout commence à Tricaut ...

 

             Tricaut est un site où les générations de viticulteurs se succèdent depuis plus d'un siècle et demi. Nous commencerons notre histoire en 1958. Carmen et René BIELLE décident de s'installer sur la ferme laissée à l'abandon depuis quelques années. 

                                                                                                                                                   

Ils ont deux enfants: Bernard alors âgé de sept ans, et Jean-René, tout bébé. Ce petit hameau abandonné et en ruine, connaît alors une lente rénovation. Sur une surface totale de neuf hectares, le jeune couple plante des arbres fruitiers et des vignes, les bâtiments existants permettent de pratiquer un peu d'élevage.

 

               Les années passent, l'élevage a été abandonné au profit de vignes et vergers. Les deux fils semblent montrer un vif intérêt pour le travail de la terre.  En 1973, après avoir acheté quelques hectares de vignes attenantes, Bernard se marie. Il décide alors de s'installer avec son épouse sur l'exploitation familiale. Jean-René les rejoint après ses études. En 1979, il a l'opportunité d'acquérir une ferme voisine d'une trentaine d'hectare. La même année, il se marie avec Christine qui s'intègre à la famille sur la ferme d'une cinquantaine d'hectares. Les cultures de pêchers, poiriers, pommiers et surtout raisin de table s'agrandissent, tout en continuant la culture des céréales. 

              Après le départ à la retraite de Carmen et René, les deux frères décident, en 1985, de voler chacun de ses propres ailes. Christine & Jean-René s'installent alors sur leurs propres terres. Ils n'ont que 2 hectares et demi de vigne, 50 ares de pommiers, 80 ares de poiriers et 20 hectares de céréales. Jean-René, passionné par la vigne et surtout le raisin de table décide de mettre en place un vignoble plus important. En attendant les récoltes de Muscat, Chasselas, Danlas et autres raisins de table, on peut voir fructifier sur les pentes de Tricaut des fraises, des tomates, des courgettes et même toute une gamme de mini-légumes qui ont permis à Christine & Jean-René de se voir décerner "Les Rubans Verts de l'Agriculture"en 1988. 

 

              En 1986, l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) cherche des producteurs qui veuillent bien mettre en place une quarantaine de variétés expérimentales de raisins apyrènes. Jean-René se porte volontaire et suivra l'évolution de ces plants de vigne. Il sera enthousiasmé par le n°8611 ...  qui sera plus tard appelé Exalta. La superficie de la ferme s'agrandit en 1988 par la prise en fermage de 18 hectares dont 2 hectares de vigne. Nouvel agrandissement en 1997 avec l'achat de 27 hectares pour aboutir à une superficie actuelle de 68 hectares en culture.

 

              C'est en 1992 qu'ils fondent l'E.A.R.L. "Trésors des Côteaux"

 

Une remise en question

               Un jour de grande chaleur en juin 1987, Jean-René alors très occupé entre le travail des cultures et la construction de sa maison commence à se sentir mal, et, très vite, il a des vertiges, des sueurs froides, les yeux anormalement gonflés. Inquiet de son état dont il ne soupçonne pas la cause , il comprend à temps que son mal peut provenir des produits de traitement qu'il vient de pulvériser dans les vergers. Après avoir consulté en détail la notice du produit, il constate en effet la toxicité très importante du produit. Le mode d'emploi recommande un lavage immédiat après utilisation.

                Cette expérience lui fait prendre conscience de la dangerosité de produits qu'il a toujours utilisés. Si les produits sont dangereux pour l'homme qui les manipule, il n'y a pas de raison pour que ceux-ci ne soient pas dangereux pour la plante qui les reçoit. Et qu'en est-il des fruits et légumes qui sont imprégnés de ces produits? ...

                 Cherchant donc à s'orienter vers une autre pratique de l'agriculture, et sachant que des structures "Bio" se montent autour de Port-Sainte-Marie en raison du nombre croissant de producteurs bio dans le département, Christine & Jean-René se renseignent. Après réflexions, ils décident de se lancer et commence alors à T ricaut la conversion vers l'Agriculture Biologique.      Cela prendra plusieurs années. S'il semble assez facile de produire des céréales en bio, Jean-René hésite à convertir ses vergers. Tout son savoir agricole est basé sur l'emploi des produits "chimiques". Comment remplacer par des produits naturels ? Petit à petit, il prend confiance dans ce mode de production, et s'imprègne de la certitude qu'il faut respecter la nature, la planète et surtout laisser aux générations futures une terre propre et fertile, et non infestée de pesticides et autres produits dont les rémanences seront présentes très longtemps.

 

                 Aujourd'hui, la ferme est entièrement conduite en Agriculture Biologique, Christine & Jean-René ont 4 enfants : Sophie,26 ans, qui travaille dans le milieu viticole. 
                                                             Samuel,25 ans, est installé sur l'exploitation.
                                                             Sandie,23 ans, Animatrice nature sur le site de "Trotte Lapin" à Moirax.
                                                         & Sylvin, 13 ans, élève en 3ème.